Founded in 1983 - United for Diversity and Racial Equality

AUGMENTATION DES DEMANDES D'AIDE FACE AU RACISME DANS L'EMPLOI


Montréal, le 29 juillet 2010 --- Depuis mars, le CRARR reçoit de plus en plus des demandes d'aide de la part des personnes racisées, notamment celles originaires du Maghreb, qui se considèrent être victimes de discrimination dans l'emploi.

La plupart des doléances touchent la sélection et l'embauche, tant au sein des entreprises privées qu'au sein des sociétés publiques, en français et en anglais. Une grande partie des demandes d'aide provient des personnes d'origine arabe, résidentes à  Montréal depuis moins de dix ans. On note également une croissance de plaintes de ces personnes touchant les institutions d'éducation et de formation professionnelle, y compris Emploi-Québec, qui est déjà  mis en cause dans deux plaintes de discrimination raciale systémique par le CRARR.

Les plaintes concernant le défaut de représentation syndicale constituent également un phénomène en croissance, en raison de la décision de la Cour suprême dans l'arrêt Parry Sound qui a comme effet d'obliger les employés syndiqués de recourir aux griefs pour leurs problèmes de discrimination et de harcèlement au lieu de se tourner vers les commissions des droits de la personne. Des plaintes de défaut de représentation sont formulées par conséquent, à  cause du fait que plusieurs syndicats au Québec n'ont pas encore d'infrastructures efficaces pour traiter les plaintes de discrimination raciale (notamment le racisme systémique dans l'emploi) et que les employés discriminés n'arrivent pas à  se faire représenter adéquatement par leurs syndicats.

En raison de l'augmentation de ces plaintes, le CRARR consacera plus d'énergie à  la lutte contre la discrimination raciale dans l'emploi et à la formation professionnelle. Dès août 2010, il fera connaître des cas dans lesquels il fournit de l'aide, ainsi que les expériences de ces personnes auprès des organismes de protection des droits tels la Commission des droits de la personne, la Commission des normes du travail et la Commission des relations de travail. Quant à  la Commission des droits de la personne, les délais excessifs et l'inefficacité dans le traitement des plaintes de racisme constituent des préoccupations majeures.

On the job F .jpg